Financement de l'achat d'un camping

Financer l’achat d’un camping nécessite souvent la combinaison de multiples ressources. Découvrez nos conseils et comprenez les différents montages juridiques.

L’achat d’un camping exige au préalable une étude approfondie des sources de financement possibles. Autofinancement, prêts bancaires, montages juridiques, voici les éléments principaux d’informations pour mieux comprendre les possibilités de financement de l’achat d’un camping.

Achat d’un camping : titres ou actifs de l’exploitation ?

Avant d’étudier les caractéristiques de financement de l’achat de camping, il est nécessaire de déterminer si l’on souhaite acheter les titres ou seulement les actifs de la société exploitant le camping.

Dans le premier cas, il s’agit d’acquérir l’ensemble de la société d’exploitation, ce qui signifie également acquérir ses dettes.

Dans le second cas, il s’agit d’acheter uniquement ce qu’elle possède, autrement ses actifs corporels (murs, matériel) et incorporels (fonds de commerce).

En toute logique, les banques préfèrent financer l’acquisition d’actifs plutôt que l’acquisition de titres. Cette option permet en effet de mettre en place une hypothèque sur le foncier et d’apporter ainsi une solide garantie.

L’acquisition de titres, quant à elle, a l’avantage d’être moins coûteuse pour le repreneur. Néanmoins, l’appréciation des dettes complique l’opération et les banques sont plus réticentes à financer ce type d’achat étant donné l’absence de garanties significatives.

Acheter un camping : l’importance de l’apport

L’apport personnel de l’acquéreur a une première importance pour le cédant : en deçà d’un certain montant d’apport personnel, celui-ci pourra estimer que l’acquéreur ne parviendra pas à rentabiliser son investissement et ne prendra pas le risque de perdre du temps à entamer des négociations.

Ces dernières années, la demande a en effet progressé, et l’achat de camping est devenu un investissement très populaire. Pour faire partie des élus, l’apport d’un capital minimum est donc de rigueur et se situe en moyenne aujourd’hui entre 40% et 45% du prix total de l’acquisition.

Ce pourcentage peut varier selon la taille de l’emplacement : pour les petits campings, on estime que la rentabilité dégagée remboursera plus difficilement l’emprunt. L’apport réclamé peut donc être supérieur. A l’inverse, pour l’achat de campings plus rentables et dégageant un chiffre d’affaires de plus de 500 000 euros, les vendeurs pourront réclamer un apport légèrement moindre.

Selon le profil de l’acquéreur, son niveau d’expérience, le business plan et la faisabilité du projet, la banque pourra également exiger un apport plus ou moins important. On estime toutefois qu’en deçà des 300 000 ou 400 000 euros d’apport, la reprise d’un camping est difficilement envisageable pour parvenir à rétablir un bon équilibre financier. L’apport personnel est donc un critère important pour pouvoir financer l’achat d’un camping.

Sources de financement achat camping

Pour acheter un camping, le crédit bancaire demeure la solution de financement la plus courante. Selon le type d’acquisition, la durée du prêt est variable.

Dans le cadre des achats d’actifs, le prêt pour l’acquisition d’un simple fonds de commerce se réalise sur 7 ans.

Autrement, l’acquisition peut se faire de manière globale (fonds de commerce + foncier) ou en séparant le foncier de la société d’exploitation (création d’une SCI pour le foncier). Dans le second cas, l’apport personnel devra autofinancer l’acquisition du fonds de commerce et l’emprunt bancaire financer l’acquisition des murs.

Dans les deux cas, la durée du prêt s’effectuera sur 15 ans.

L’acquisition de titres, quant à elle, implique généralement des prêts d’une durée de 7 ans. Il n’est cependant pas rare de pouvoir négocier des échéances allant jusqu’à 10 à 12 ans.

Il faut également noter que les banques ne sont pas les seules à pouvoir financer l’achat d’un camping et qu’un acquéreur peut également faire appel à des fonds d’investissement régionaux ou des investisseurs privés, notamment les sociétés capital risque.

Les prêts des banques sont cependant généralement moins coûteux que les financements auprès de tels organismes.


Votre opinion

Définir son projet :

Reprendre un camping
Créer un camping
Gérance ou achat ?
Opter pour la franchise

Evaluer les opportunités :

Estimer la valeur d'un camping
Rentabilité et source de revenus

Financer son projet :

Financement achat camping
Acheter un camping sans apport
Les investissements à prévoir
Rédiger un business plan