Acheter un camping sans apport

Acheter un camping sans apport, c’est possible ? Pourquoi l’apport est-il jugé si important? Comment acheter un camping sans apport ? Nos réponses à vos questions.

Peut-on acheter un camping sans apport ? La question revient souvent parmi les personnes envisageant une reconversion dans l’hôtellerie de plein air. Si le projet semble tentant, reprendre un camping sans apport est très difficilement envisageable et la faisabilité de tels projets se vérifie rarement de manière empirique.

D’une manière générale, l’apport minimal exigé pour la reprise d’un camping se situe entre 300 000 et 400 000 euros.

L’importance de l’apport dans l’achat d’un camping

Peu prise au sérieux par les acquéreurs pressés, et souvent assimilée à une frilosité excessive des banques, l’importance accordée à l’apport a pourtant sa raison d’être et se justifie facilement.

La nécessité de cet apport tient à une exigence de réalisme concernant la viabilité d’un projet. En effet, l’activité dégagée par le camping doit pouvoir permettre le remboursement du prêt en une quinzaine d’années (durée légale des crédits accordés pour ce type d’investissement).

Or, les ressources générées par un camping, quand bien même celui-ci serait viable, ne peuvent raisonnablement couvrir l’intégralité de son coût d’acquisition sur une telle période.

Généralement, ces ressources permettront de couvrir entre 50% et 60% du prix d’acquisition. Ce pourcentage varie selon la taille du camping : plus celui-ci est grand, plus l’activité pourra générer de ressources, moins le pourcentage de l’apport exigé sera élevé. Un l’inverse, plus un camping est petit, plus le pourcentage d’apport réclamé sera élevé.

La plupart des banques exigent donc un pourcentage d’apport variant de 30 à 50% du coût de l’acquisition du camping.

Sans apport, il est peu probable que vous puissiez même passer l’étape de la rencontre avec le cédant : celui-ci exigera dès le début de connaître le montant de votre apport avant d’entamer toute négociation. Il en ira de même pour les agences immobilières, qui auront des réticences à fournir des informations à un acquéreur peu réaliste sur la viabilité de son projet.

Dans certains cas, il existe néanmoins des solutions permettant de reprendre un camping sans apport.

Comment acheter un camping sans apport ?

Pour se passer d’un apport, la solution la plus simple demeure l’achat du seul fonds de commerce en attendant d’avoir les fonds suffisants pour acheter les murs.

La reprise d’un fonds de commerce s’accompagne alors d’un bail commercial permettant de louer les murs jusqu’à ce que leur acquisition soit possible. Pour mieux anticiper cette acquisition, il est possible de la négocier au bout d’un délai fixé à l’avance. Ce délai permettra à l’exploitant de dégager les ressources nécessaires pour acquérir peu à peu une capacité d’autofinancement suffisante.

Dans le cas où cette capacité d’autofinancement ne serait pas atteinte, mais que l’exploitant souhaiterait tout de même reprendre les murs, certaines banques pourront accepter de l’accompagner, à condition que celui-ci puisse hypothéquer une propriété privée pour apporter une garantie suffisante. A noter cependant que ce type de cas relève de l’exception.

Pour acheter un camping sans apport, il est également possible d’étudier les différentes possibilités auprès de fonds d’investissement régionaux et nationaux ou d’investisseurs privés.

Les sociétés capital risque peuvent, notamment, constituer une alternative intéressante. Il importe cependant de s’entourer de spécialistes du secteur de l’hôtellerie en plein air et se de faire accompagner sur le plan juridique pour mieux comprendre la répartition des actions, la rémunération des apports, et autres points importants au moment des négociations.

Reprendre un camping sans apport demeure un choix risqué et ayant peu de chances d’aboutir quand on compare votre proposition aux projets de repreneurs plus solides sur le plan financier.

Si vous tenez néanmoins à vous reconvertir dans l'hôtellerie de plein air sans apport, la gérance est une alternative intéressante.


Votre opinion

Définir son projet :

Reprendre un camping
Créer un camping
Gérance ou achat ?
Opter pour la franchise

Evaluer les opportunités :

Estimer la valeur d'un camping
Rentabilité et source de revenus

Financer son projet :

Financement achat camping
Acheter un camping sans apport
Les investissements à prévoir
Rédiger un business plan