Connexion / Inscription

Ouverture des campings le 2 juin confirmée

C'est officiel ! Les campings rouvrent leurs portes à partir du 2 juin.


Comme prévu, Édouard Philippe a confirmé le 28 Mai la réouverture des campings à partir du 2 juin. Seuls les campings des départements d'ile de France ne sont pas autorisés à ouvrir (départements oranges).

Une ouverture des campings partielle ?

De nombreux campeurs redoutaient que des règles sanitaires drastiques soient imposées (fermeture des piscines, bar, restaurants, animations, ...), rendant leurs séjours beaucoup moins agréable. Certains d'entre eux souhaitaient d’ailleurs annuler ou obtenir une remise pour cette raison.
Même si la charte sanitaire soumise par la FNHPA n'a pas encore été validée par le gouvernement, il semble désormais acquis que tous les services des campings seront bien ouverts (avec des règles sanitaires a respecter : limitation du nb de personnes dans les piscines, règles nationales pour les bars/restaurants, ....)

Comment gérer l'ouverture sans protocole sanitaire validé ?

Comme évoqué plus haut, le protocole sanitaire élaboré par la FNHPA et présenté lundi 25 mai à la Haute Autorité de Santé étant encore en cours de validation par le gouvernement alors que les campings sont désormais autorisés à ouvrir, pose un problème pour les gérants de camping : Comment ouvrir les sanitaires et autres équipements sans règles validées ? Pour le moment les campings font souvent le choix de ne pas ouvrir ces équipements afin de ne pas être poursuivis en cas de contagion d'un client suite a son séjour... Ainsi dans les faits, seuls les clients en locatifs peuvent être accueillis sans problèmes.

Les premières pistes du protocole proposé par la FNHPA


Pour le personnel des campings

  • Nomination d’un référent Covid-19 : en charge du suivi de l’application des mesures de prévention, de l’adaptation continue des mesures sanitaires, de l’organisation de la formation des personnels et du suivi des stocks d’équipements et de produits.
  • Adaptation des locaux et postes de travail : adaptation des postes de travail selon les recommandations des fiches métiers publiées par le Ministère du travail ; aménagements des locaux réservés au personnel, salles de repos et cuisines.
  • Organisation de formations : organisation de sessions de formation en ligne pour les gestionnaires de camping avec l’ensemble des personnels pour les sensibiliser aux mesures barrières et procédures d’hygiène (lavage fréquent des mains etc.) et leur présenter les nouvelles procédures applicables selon les services (réception, restaurant, back office etc.).
  • Fourniture de produits et équipements de protection : distribution et mise à disposition des produits de base (gel désinfectant et masques) à l’ensemble des salariés ; mise à disposition d’équipements complémentaires (gants, visières) et installation de protection spécifiques (pare-haleines, plaques de plexiglas) pour les postes les plus exposés aux clients.
  • Fournisseurs et prestataires extérieurs intervenant dans les établissements : mise en place de procédures spécifiques pour les accueillir.
  • Mise en place de protocoles spécifiques pour gérer les cas de suspicion de contagion : mise en quarantaine des employés présentant des symptômes ou revenant de zones à risque ; pour les clients suspectés d’être infectés, mise à disposition d’un espace spécifique pour l’isolement en attente de la prise en charge médicale ; isolement préventif des personnes ayant été en contact avec la personne potentiellement malade ; nettoyage et désinfection des installations et équipements avec lesquelles la personne a été en contact.

Pour les hébergements (locatifs équipés de sanitaires individuels)

  • Sensibilisation des clients en leur demandant, pour les campings qui le souhaitent, d’apporter leur propre linge, drap et couette ; à défaut, encadrement de la récupération du linge et des draps ;
  • Interdiction de recevoir des visiteurs ou des personnes autres que les locataires ou propriétaires de l’hébergement ;
  • Rotation maximale des hébergements entre les clients, en fonction du taux d’occupation, afin de laisser vacants les hébergements le plus longtemps possible entre deux réservations.

Pour les parties communes

  • Réception : limitation de la fréquentation (4m2 /personne et 1 personne /famille) ; adaptation des espaces d’attente ; mise en place d’un sens de circulation ; mise en place, dans la mesure du possible, d’alternatives numériques (tablettes, mobiles) pour éviter les contacts physiques ; encouragement du paiement sans contact ou via les applications.
  • Sanitaires : limitation de la fréquentation des sanitaires (4m2/personne) ; renforcement de la fréquence de nettoyage en veillant à désinfecter les points de contact avec les clients (poignées de portes, robinets, etc.) ; mise à disposition de matériel de désinfection pour les usagers pour les encourager à nettoyer eux-mêmes les surfaces avant chaque utilisation ; condamnation des équipements ne permettant pas les mesures de distanciation (urinoirs contigus, etc.) ; signalétique de prévention.

Pour les équipements de loisirs

  • Aires de jeux, salles de fitness non couvertes, terrains multi-sports de plein air : limitation du nombre de clients en simultané sur les équipements de plein-air ; sensibilisation des clients pour les inciter à utiliser leur propre matériel pour les structures de plein air autres que les aires de jeux (ex : raquettes de tennis) ; rondes de désinfection régulières par le personnel.
  • Piscines non couvertes, espaces aquatiques : ouverture en fonction des recommandations nationales et locales ; limitation du nombre de clients en simultané ; limitation ou interdiction du mobilier d’extérieur (transats etc.) ; interdiction de l’accès aux espaces aquatiques aux personnes présentant des signes de troubles respiratoires ou digestifs.
  • Fermeture des piscines couvertes, des spas et des salles de sport ou de fitness intérieures.

Pour les services

  • Bar/Restaurants et supérettes/épiceries : ouverture en fonction des mesures sanitaires nationales et des prescriptions locales ; mise à disposition si possible d’un service de livraison et de vente à emporter en encourageant l’utilisation de contenants personnels ; adaptation des salles pour assurer la distance nécessaire entre les tables ; mise en place de procédures en s’appuyant sur les fiches métiers du Ministère
  • Boîtes de nuit, karaoké et autres espaces d’animation : ouverture en fonction des recommandations nationales et locales en matière d’organisation et de rassemblement. (pour le moment pas de date de réouverture indiquée)

Pour les animations

  • Animations, jeux et activités à destination de la clientèle (cours de sport collectifs, balade en forêt, découverte, etc.) : pas d’activités collectives sportives (beach-volley, football) ; proposition de nouvelles activités permettant de respecter les mesures de distanciation sociale ; mise en avant des concours, activités et jeux virtuels pour éviter les contacts physiques.
  • clubs enfants : animés dans le respect des recommandations gouvernementales avec des groupes de 10 personnes maximum et en évitant de brasser des groupes.

Pour sensibiliser les clients

  • Sensibilisation des clients en amont de leur séjour : communication des règles d’hygiène avant même l’arrivée des clients dans les établissements via le site internet, e-mails ; sensibilisation des clients lors de leur arrivée dans les établissements avec remise d’une version papier des consignes de sécurité.
  • Signalétique spécifique : mise en place d’une signalétique adaptée (marquage au sol, mural ou sur les sièges) pour garantir le maintien des distances de sécurité ; affichages relatifs aux gestes barrières et règles d’hygiène dans l’ensemble des espaces communs.
  • Sensibilisation des enfants : mise en place d’un kit de communication à destination des enfants visant à leur rappeler les gestes barrières et la distanciation à maintenir tout au long de leur séjour.

Votre opinion